Lire la suite Nouvelles et technologie

Des chercheurs découvrent la détection précoce des maladies oculaires dégénératives courantes

Posted on September 17th, 2020
Des chercheurs découvrent la détection précoce des maladies oculaires dégénératives courantes

Grâce à une technologie de pointe, les scientifiques peuvent prédire l'avenir de notre santé! Nous nous familiarisons de plus en plus avec la manière dont la médecine et les tests diagnostics jouent un rôle clé dans le traitement des maladies. De nos jours, nous sommes capables de détecter des facteurs de prédisposition à certaines maladies et identifier certaines mutations des gènes, des chromosomes et des protéines qui peuvent augmenter nos risques d'être atteints de maladies spécifiques, y compris de troubles oculaires. Nous vivons quotidiennement en conservant les secrets de notre avenir dans nos cellules. Les scientifiques peuvent interpréter ces indices et prévoir des plans de traitement bien avant que la maladie ne commence à se manifester.  

La manière dont les maladies oculaires sont diagnostiquées évolue constamment au fur et à mesure des progrès scientifiques. Le mois dernier, des chercheurs de l'École médicale du Sud-Ouest de l'université du Texas ont découvert une nouvelle façon potentielle de détecter la dystrophie endothéliale de la cornée de Fuchs (FECD). 

La FECD est une maladie qui touche la couche externe de l'œil. Les patients présentent généralement un gonflement de la cornée, une vision trouble et une sensation d'inconfort, causés par la dégénérescence des cellules endothéliales de la couche interne de la cornée. Il s'agit d'un trouble génétique courant qui touche environ 4 % des personnes de plus de 40 ans. Cette maladie dégénérative peut malheureusement entraîner une perte de vision. Selon l'INCA, 5,59 millions de Canadiens souffrent d'une maladie oculaire qui pourrait entraîner une perte de la vision. Pour le moment, le principal traitement de la FECD consiste à gérer les symptômes avec des gouttes oculaires jusqu'à ce qu'une éventuelle greffe de cornée soit nécessaire. Cependant, de nouvelles études indiquent que la FECD pourrait être dépistée bien avant que les symptômes n’apparaissent ou que la greffe ne soit nécessaire. 

La détection précoce de la FECD est possible  

Une équipe de chercheurs de l'École médicale du Sud-Ouest de l'université du Texas a fait une découverte qui pourrait bouleverser cette statistique. Ils ont identifié des changements moléculaires qui pourraient détecter la FECD des décennies avant que les patients ne ressentent les symptômes habituels d'une vision floue.  

« Nous avons constaté des changements dans les tissus pré-symptomatiques qui ne seraient pas facilement apparents pour les ophtalmologistes qui examinent leurs patients. Cette cascade d'événements moléculaires se produit des décennies avant que nous ne détections habituellement la maladie en clinique », a déclaré Vinod Mootha, coauteur principal de l'étude UTMC.  

Mootha a découvert que la clé pour comprendre ce type de dystrophie cornéenne était de comprendre comment l'ADN est lié à la présence de la maladie. Curieusement, une séquence d'ADN répétitive chez les patients atteints de FECD crée de l'ARN répétitif et toxique dans le tissu cornéen. Par conséquent, afin de détecter la maladie, les scientifiques doivent rechercher ce gène répétitif. Plus la quantité de ce gène est élevée, plus les individus sont susceptibles de développer la FECD.  

Indices de dégénérescence cornéenne dans les tissus oculaires 

« Pour la plupart des maladies liées aux répétitions trinucléotidique, il est impossible de prélever les tissus affectés et très difficile d'étudier les premiers stades de la maladie. Mais avec les yeux, nous pouvons examiner des échantillons de tissus humains assez facilement. C'est très surprenant que les racines d'un éventuel dysfonctionnement se trouvent dans les tissus aussi longtemps avant que les premiers symptômes apparaissent », a déclaré David Coorey, l'autre coauteur principal de l'étude.  

Bien qu'il reste encore beaucoup à faire pour comprendre la dégénérescence cornéenne, cette étude offre un espoir à ceux qui pourraient être génétiquement prédisposés à la FECD.  

Mootha pense que cette étude conduira à de nouvelles possibilités de traitement pour les patients. « Notre but ultime est d'essayer de ralentir ou d'arrêter le processus de la maladie afin que les patients n'aient pas besoin de greffe de cornée », a-t-il déclaré. « Sur la base des résultats de cette étude, nous avons une bien meilleure idée de ce qui se passe au début du processus de la maladie, ce qui nous permet de mieux savoir comment renverser la tendance initiale ». 

Si vous avez des questions sur les troubles de la vision liés à la dégénérescence cornéenne ou si vous souhaitez parler à un optométriste d'une autre affection oculaire, contactez votre clinique locale Visique dès aujourd'hui.  

Consultez notre blogue pour en savoir plus sur les récentes découvertes scientifiques et technologiques dans le domaine de la vision.  

You can trust us for safe, comprehensive eye care. Read More about our enhanced safety procedures.