Lire la suite Faits saillants de la communauté/entreprise

Employé en vedette: André Pouliot

Posted on December 5th, 2019
Optométriste en vedette: André Pouliot

André Pouliot est opticien d’ordonnances et coach clinique chez Visique Saint-Jérôme, la plus grande clinique de la région.

C’est sa passion pour la relation client qui l’anime au quotidien en clinique et qui le pousse à toujours être à l’affût des nouvelles en optique.

Dans sa vie personnelle, il poursuit une autre de ses grandes passions : la course en montagne. André est d’ailleurs un ambassadeur pour la populaire marque de lunettes spécialisées pour le sport en montagne Julbo et il documente ses aventures au sommet des montagnes.

Continuez à lire pour en savoir plus sur lui:

1. Quel est votre rôle actuel chez Visique?

Je suis opticien d’ordonnances et coach clinique chez Visique Saint-Jérôme

2. Décrivez brièvement votre parcours scolaire et vos lieux de formation.

Ma carrière découle d’un bel accident! En faisant mes études en sciences humaines au CÉGEP de Rivière-du-Loup (pour ensuite me diriger en enseignement), j’étais technicien de laboratoire dans une clinique d’optométristes. De cette “job d’étudiant”, je me suis développé une passion pour l’optique qui m’a transporté vers Québec où j’ai complété ma technique d’orthèses visuelles au Collège François-Xavier Garneau.

3. Qu'est-ce qui fait de votre clinique un lieu de travail unique?

J’ai la chance de diriger la plus grande clinique de ma région avec à bord 23 humains extraordinaires (dont 7 optométristes et 4 opticiens). Grâce à la grandeur de mon équipe, la collaboration interprofessionnelle est toujours à l’avant-plan, nous en apprenons continuellement entre nous, rendant chacun de nous un peu meilleur dans notre domaine et ce à chaque jour.

4. Qu'est-ce qui vous a donné envie de travailler dans le domaine des soins de la vue?

La relation d’aide envers les patients, de savoir que l’on peut faire une différence dans leur vie. Le fait aussi de toucher à plein d’aspects différents dans un même métier, allant d’une interaction directe avec les gens, du travail manuel, de l’analyse, les “casses-tête”, la santé, la résolution de problème. Bref, chaque journée est différente, chaque besoin visuel est différent.

5. Qu'aimez-vous le plus dans votre travail?

Ce sont définitivement mes cas “défis”. Par exemple, lorsque les nouveaux patients mentionnent que leur besoin visuel n’a jamais été comblé à la hauteur des leurs attentes à cause d’une prescription hors-norme, d’un besoin trop spécifique ou autre. Je fais alors participer le patient à sa solution personnalisée en amassant le plus d’informations techniques et spécifiques à son besoin pour développer avec lui un plan sur mesure. Ce genre d’approche qui ne s’apprend pas dans les livres donne toujours le meilleur rendement, fait participer le patient et en fin de compte fidélise la clientèle au plus haut point.

6. Quel est l’un des aspects les plus difficiles de votre travail?

Voir des enfants avec de vrais besoins visuels à prendre en charge et malheureusement constater que les parents n’y accordent pas une réelle importance. Le résultat de cette nonchalance parentale peut dans certains cas avoir de grandes répercussions sur l’avenir de leur enfant et leur qualité de vie et même sur leur carrière (dans certains domaines, nous devons avoir une vision parfaite). Cette situation malheureuse est facilement évitable.

7. Racontez l’un de vos moments préférés à la clinique?

Mon moment le plus marquant à la clinique a été ma rencontre avec Dr Dary Lavallée. Cela a vraiment été un moment pivot dans ma carrière professionnelle. C’est définitivement la personne de qui j’ai appris le plus autant au niveau de l’optique, mais surtout au niveau du système de valeurs à véhiculer en entreprise et aussi au niveau personnel. Je suis le professionnel que je suis aujourd’hui grâce aux années passées à travailler en étroite collaboration avec lui.

8. Comment voyez-vous l'avenir des soins oculaires?

L’avenir des soins oculaires est rempli de défis pour quiconque veut rester compétitif pour les bonnes raisons. Tout le monde est capable de proposer des produits à très bas prix et cette approche n’est pas gage de longévité. L’avenir est beau pour les professionnels qui voudront innover et avoir les approches les plus personnalisées. Certaines personnes voudront toujours payer le moins cher possible. Je crois fermement que la majorité de la population s’accrochera à l’importance d’une approche de qualité tant en soins de la vue que dans les produits qu’ils recherchent. Dans ces conditions, l’avenir est beau pour nous chez Visique!

9. Quel est le conseil le plus important que vous voulez donner à vos patients?

Ne jamais négliger leurs yeux, peu importe le motif... Étirer la durée de vie des verres de contact, acheter des lunettes sur le web ou à des endroits non spécialisés, ne pas faire un examen de la vue à une fréquence raisonnable… Bref tous les pièges que la plupart des gens ne trouvent “pas si grave que cela”, mais en réalité, ils peuvent compromettre leur santé visuelle. Il faut toujours faire affaire avec un professionnel et choisir des produits de qualité.

10. Quel est votre style de lunettes personnel?

Je porte des montures sports, légères, confortables et résistantes. Ce sont toujours mes critères lorsque je change de monture. Aussi, j’aime bien une lunette avec du caractère, mais je ne sélectionne jamais quelque chose de trop criard. Une lunette peut avoir de la personnalité sans être trop flamboyante pour autant.

11. Où pourrions-nous vous trouver quand vous n’êtes pas chez Visique?

Si je ne suis pas chez Visique, je suis probablement en train de courir en montagne, ou bien en train de jouer avec mes deux garçons. Encore mieux: passer une journée en montagne en famille serait le meilleur des deux mondes!

12. Avez-vous quelque chose à ajouter?

Je fais le plus beau métier du monde!

 

Dr Frédéric Marchand, optométriste

You can trust us for safe, comprehensive eye care. Read More about our enhanced safety procedures.