Lire la suite Santé et bien-être

Migraines ophtalmiques : un phénomène visuel

Posted on September 12th, 2017

De nombreuses personnes souffrent de migraines, particulièrement pendant les saisons de transition durant lesquelles des changements de pression atmosphérique sont fréquents. Une petite proportion des victimes de la migraine observent également des complications visuelles sans douleur. Penchons-nous sur les migraines ophtalmiques et leurs perturbations visuelles, dites « auras ».

 

Migraines sans aura

La migraine commune ou « sans aura » est bien plus qu’un mal de tête intensément douloureux. Ces attaques peuvent devenir complètement débilitantes et peuvent obliger la victime à abandonner toute activité quotidienne, parfois durant trois jours. Les épisodes de migraine durent généralement de 4 à 72 heures et les personnes qui en souffrent n’ont généralement pas de symptômes entre leurs épisodes.

 

Au Canada, environ 2,7 millions de personnes ont reçu un diagnostic de migraine, mais Statistique Canada affirme que ce chiffre est sous-représentatif, puisque tous les cas ne sont pas rapportés à un médecin.

 

Migraines avec aura

Il existe une autre catégorie de cette condition médicale : la migraine avec aura, qui est un bref épisode de perturbation visuelle dans un œil ou les deux yeux. Les perturbations visuelles que ces personnes observent durant cette période s’appellent une aura. Cette affection a changé de nom au fil des ans et du progrès des recherches. Parmi ceux-ci on a recensé migraines sans migraines, migraine équivalente, migraine de l’œil, acéphalgique, visuelle, oculaire, indolore, ophtalmique ou rétinienne, ou tout simplement migraine avec aura sans céphalée. De nos jours, c’est cette dernière appellation que l’on utilise le plus souvent.

 

Cette complication fait référence aux perturbations visuelles qui peuvent accompagner une migraine. Les symptômes les plus communs sont des zigzags ou des flashs lumineux dans le champ visuel, des étourdissements ou vertiges intenses, et une sensation de raideur ou de picotements dans le cou, les épaules et les extrémités. Les victimes de migraines avec aura ont également rapporté des problèmes de coordination, des troubles de l’élocution et même une perte de conscience, à l’occasion. Chaque personne vit ses symptômes différemment, mais la plupart du temps, les phénomènes visuels durent de quelques minutes à une demi-heure.

 

Même si c’est perturbations n’affectent pas votre acuité visuelle, elles peuvent néanmoins entraîner un affaiblissement et une perte de mobilité. Les personnes qui en souffrent rapportent également souvent une irritabilité ou de l’euphorie, de manière interchangeable, des bâillements excessifs, et une difficulté à trouver les bons mots lorsqu’elles parlent. On estime qu’environ 15 % des victimes de migraines ont des symptômes d’aura.

 

Qui est à risque ?

Les migraines avec aura sans céphalée sont plus fréquente en deuxième moitié de vie et chez les hommes que les femmes. Puisqu’elles sont difficiles à diagnostiquer en raison de l’absence de douleur et de céphalée, les personnes qui en souffrent devraient consulter une médecin afin de s’assurer que ces symptômes ne sont pas liés à un autre problème de santé pouvant entraîner des vertiges, des perturbations visuelles et des engourdissements comme un accident vasculaire cérébral (AVC), des complications de la vue et des convulsions. La différence entre un AVC et une migraine est que les symptômes se manifestent relativement lentement avant de s’étendre et de s’intensifier, tandis qu’un AVC est soudain.

 

La migraine est une maladie à base génétique. Des recherches ont démontré que les migraines sont déclenchées par l’activation d’un mécanisme située dans le cerveau et qui libère des substances inflammatoires autour des nerfs et vaisseaux sanguins de la tête et du cerveau. On ignore cependant toujours pourquoi cela se produit et ce qui provoque la fin spontanée d’une migraine ophtalmique.

 

Déclencheurs et traitement

Les déclencheurs les plus fréquents d’une migraine — incluant les migraines ophtalmiques ou oculaires — sont certains aliments, comme les fromages affinés, les boissons contenant de la caféine, le vin rouge, les viandes fumées et le chocolat. Certains additifs alimentaires comme le glutamate monosodique et les édulcorants artificiels peuvent également déclencher des migraines chez certains individus. Les autres déclencheurs potentiels incluent la fumée de cigarette, les fragrances, les odeurs fortes, les lumières aveuglantes ou clignotantes, le manque de sommeil ou le stress émotif.

 

Les migraines et les migraines ophtalmiques peuvent être traitées avec des médicaments et, à l’occasion, avec des anticonvulsifs. Si vous présentez certains symptômes, votre docteur pourra plus rapidement diagnostiquer une migraine avec aura si vous êtes au courant d’antécédents familiaux ou génétiques. Le diagnostic pourra se faire par tomodensitométrie, imagerie par résonnance magnétique, tests sanguins ou examen de la vue.

 

Pour en savoir plus sur les migraines ophtalmiques, prenez rendez-vous avec l’équipe d’experts de votre clinique Visique locale.

You can trust us for safe, comprehensive eye care. Read More about our enhanced safety procedures.