Lire la suite Santé et bien-être

À quoi s'attendre lorsque l'on est enceinte : Votre santé visuelle

Posted on March 4th, 2021

La plupart des futures mamans traversent les neuf mois de grossesse sans modification notable de leur vision. Cependant, il est important de savoir que certaines altérations de la vue peuvent se produire et il est nécessaire de faire la différence entre les changements normaux de la vision et ceux qui doivent nécessiter l'attention d'un optométriste.

Durant la grossesse, trois types de phénomènes peuvent se produire:

- Des changements physiologiques, c'est-à-dire des modifications causées par la réaction de l'organisme à la grossesse

- Développement de troubles oculaires spécifiques à la grossesse

- Déclenchement de pathologies oculaires préexistantes qui sont déjà présentes depuis longtemps et ont été provoquées par des changements corporels liés à la grossesse

Voici une présentation de certaines des conditions les plus connues de ces trois catégories.

Les changements visuels physiologiques attendus

Pour de nombreuses femmes enceintes, les modifications des fonctions corporelles font naturellement partie de la grossesse.  Certaines femmes ne réalisent pas que les modifications de la vision sont aussi courantes que les changements touchant les autres organes du corps. La plupart des problèmes mentionnés ci-dessous se régleront tout seuls après la grossesse. Il est toutefois fortement recommandé de consulter votre optométriste et de prendre rendez-vous pour un examen, car il est possible de prévenir et de traiter de nombreuses pathologies.

Quelques changements mineurs peuvent inclure :

Pression intraoculaire (PIO) et modifications de la réfraction - Les changements de l'épaisseur de la cornée et la rétention d'eau pendant la grossesse peuvent provoquer des fluctuations de la pression oculaire. Plus fréquentes dans la seconde moitié de la grossesse, elles peuvent se manifester par une vision trouble ou floue, des cercles d'arc-en-ciel autour de lumières vives, ainsi que des maux de tête ou des douleurs oculaires. De même que la rétention et la perte d'eau sont considérées comme l'un des changements corporels les plus courants pendant la grossesse, les changements de la cornée sont également fréquents. Une diminution de l'autofluorescence du cristallin est observée avec une perte d'eau et une augmentation du volume de fluides pendant la grossesse peut entraîner le développement ou une aggravation de la cataracte. La rétention d'eau peut produire des changements de réfraction temporaires et doit être surveillée par votre optométriste. Les symptômes sont notamment une vision floue ou dédoublée, des éblouissements et des halos entourant les lumières vives.

Yeux secs - Une diminution de la production de larmes due aux hormones est normale, bien qu'elle soit gênante. Vos yeux peuvent ressentir une sensation de sable, de grattement ou de rougeur. La sécheresse oculaire se résorbe généralement d'elle-même après l'accouchement. Lisez notre blog sur le traitement de la sécheresse oculaire ici.

Intolérance aux lentilles de contact - Bien que le port de lentilles de contact pendant la grossesse soit absolument sans risque, certains changements hormonaux, tels que la rétention d'eau et la sécheresse oculaire, peuvent entraîner une gêne lorsque vous les portez. En outre, comme la courbe des lentilles peut créer un phénomène de myopie, il existe une possibilité d’intolérance aux prescriptions habituelles de lentilles de contact, mais celle-ci se résorbe généralement d'elle-même après l'accouchement.

Ptose unilatérale - Également appelée œil tombant ou œil paresseux, elle peut se manifester pendant la grossesse en raison des effets des hormones et des fluides sur le nerf palpébral. Habituellement limitée à un œil, elle n'est pas douloureuse, mais plutôt gênante et se résorbe généralement d'elle-même après l'accouchement.

Les maladies liées à la grossesse

Il existe des éléments dans les yeux, tels que les vaisseaux sanguins, la rétine et la cornée, qui peuvent être influencés par les fluctuations hormonales, la rétention d'eau, le métabolisme, le sang, les changements hormonaux et de nombreux autres facteurs. Leurs symptômes et gravité peuvent être très variables d'un individu à l'autre, c'est pourquoi tout changement de la vision doit être discuté avec un professionnel de la santé.

Les pathologies suivantes sont des maladies qui peuvent, dans de rares cas, être causées par une grossesse. En effet, seules 2 à 8 femmes sur 100 environ en souffrent et sont susceptibles de nécessiter un traitement médical :

Prééclampsie et éclampsie - Affectant la contraction des vaisseaux sanguins des yeux, ces troubles peuvent causer une baisse de la vision, des éclats lumineux, des angles morts, une vision dédoublée, accompagnée parfois d'hémorragies et d'une atrophie optique dans les cas les plus graves. Tous ces symptômes nécessitent une attention particulière et un traitement. Les lésions de la rétine peuvent être davantage aggravées par le diabète, les maladies rénales et l'hypertension, et doivent donc être étroitement surveillées. On observe que la plupart des troubles visuels se résorbent après l'accouchement, mais des contrôles médicaux réguliers sont nécessaires.

La Chorioretinopathie Sereuse Centrale -CSCR est associée aux femmes enceintes. Se manifestant spontanément, une accumulation de fluides sous-rétinien entraîne un décollement de la rétine dans la macula, provoquant une baisse modérée de la faculté visuelle. Il semblerait que le liquide de la région maculaire s'accumule dans l'espace sous-rétinien, séparant ainsi la rétine de l'épithélium pigmentaire rétinien, qui est une couche de cellules formant la barrière entre la rétine et les couches sous-jacentes. L'EPR maintient la rétine vivante et permet aux cellules photo-réceptrices de détecter la lumière. La séparation entraîne une perturbation de cette fréquence. 

Maladies oculaires pouvant être accentuées par la grossesse

Les pathologies et les maladies préexistantes sont des éléments importants à discuter avec votre optométriste durant la grossesse, car certaines conditions peuvent affecter les yeux de façon imprévisible. Les problèmes de santé préexistants n'ont pas tous une incidence, et certains, tel le glaucome, sont même connus pour s'améliorer pendant la grossesse.  

Rétinopathie diabétique - Le diabète est l'une des principales causes de cécité au Canada, et les personnes diabétiques sont également plus susceptibles de développer un glaucome. La gravité de la maladie dépend des conditions préexistantes et de sa progression. L'Académie américaine d'ophtalmologie recommande aux femmes diabétiques prévoyant une grossesse de faire un examen du fond d'œil dilaté avant ce projet. Les personnes diabétiques, lorsqu'elles attendent un enfant, peuvent observer une détérioration progressive de leur vue, une cécité soudaine, des corps flottants dans leur vision, une vue trouble et des douleurs oculaires. Pour en savoir plus sur cette maladie, consultez notre blog ici.

Glaucome - Le glaucome apparaît lorsque la pression de l'œil dépasse les niveaux habituels. Les lésions peuvent conduire à une diminution du champ visuel, en particulier dans les zones périphériques. Le glaucome peut parfois s'améliorer durant la grossesse en raison d'une diminution de la pression intraoculaire (PIO), qui a été déclarée en baisse de 2 à 3 mmHg, principalement en raison de l'hormone progestérone. Un médecin peut recommander à un patient de cesser de prendre ses médicaments contre le glaucome ou lui suggérer le traitement standard de la trabéculoplastie au laser. Lisez notre blog complet sur le glaucome, qui détaille les symptômes, les causes et les traitements.

Uvéite - La grossesse est également connue pour atténuer la gravité des maladies auto-immunes, telles que l'uvéite non infectieuse, qui est une forme d'inflammation de l'œil. Les symptômes de l'uvéite apparaissent soudainement et se manifestent par des rougeurs, des douleurs et une vision floue. L'uvéite peut être traitée en utilisant des gouttes oculaires locales, des injections para-bullaires ou intraoculaires, ainsi que des médicaments immunosuppresseurs systémiques. Il est conseillé de consulter un optométriste pour déterminer le meilleur plan d'action. Les changements hormonaux observés pendant la grossesse sont susceptibles de soulager l'uvéite, en particulier à partir du deuxième trimestre. La plupart des médecins s'accordent à dire que l'augmentation des niveaux d'œstrogène et de progestérone supprime les cellules immunitaires de type 1 (Th1), qui sont des auxiliaires du T. Ainsi, l'activité des cellules T dans les maladies auto-immunes déclenchées par Th1 peut être supprimée dans certains cas.

Une bonne préparation, touchant tous les aspects de la santé corporelle, est recommandée lors de la planification d'une grossesse. La plupart des modifications de la vision évoqués ici se résorbent la plupart du temps sans complications après l'accouchement et, souvent, ils constituent une simple gêne plutôt qu'une urgence médicale. Les symptômes des maladies oculaires étant généralement similaires, ils passent souvent inaperçus. Nous vous conseillons de prendre rendez-vous pour un examen de la vue afin de discuter de tout problème de santé préexistant ou d'éventuels troubles de la vision pendant la grossesse.

Pour trouver votre clinique Visique, cliquez ici.