Lire la suite Mode, beauté et mode de vie

Ça vous dit de savourer un souper sombre ? Une expérience culinaire hors de l’ordinaire où certains employés sont légalement aveugles

Created: Sep-12-2017

Des millions d’individus vivent avec la cécité au quotidien en se fiant à leurs autres sens afin de naviguer dans le monde qui les entoure. Pour une personne voyante, imaginer comment accomplir les tâches de la vie quotidienne sans l’aide de leur vue est pratiquement impossible. Pour en avoir une petite idée, tentez l’expérience de manger un bon repas dans l’obscurité totale. Et pour ce faire, des restaurants canadiens peuvent vous aider à vivre cette expérience.

 

O.Noir et Dark Table, des restaurants que l’on peut visiter à Montréal, Toronto et Vancouver, offrent à leurs clients une expérience gastronomique hors du commun durant laquelle ces derniers mangent dans une obscurité totale. Cette expérience vise non seulement à stimuler vos sens moins dominants comme l’odorat et le goût, mais également à vous sensibiliser à ce que la vie sans vision peut représenter comme défi.

 

La popularité de ce concept a été démontrée et ne se dément pas dans plusieurs grandes métropoles comme Londres, Paris, New York et Los Angeles. Visique s’est entretenu avec le fondateur de ces établissements au Canada, Moe Alameddine. Il se trouvait ce mois-ci à Calgary où il met les touches finales à son prochain restaurant dans la ville du Stampede.

 

Alameddine a découvert cette idée lors d’une présentation similaire durant un passage à Zurich, en Suisse. Le concept du repas à l’aveugle a été imaginé par un homme aveugle du nom de Jorge Spielmann, qui bandait les yeux de ses convives afin qu’ils comprennent ce que représente le fait de manger pour une personne malvoyante.

 

« Tout le monde me disait que je pariais gros, et les banques refusaient de me prêter de l’argent », se souvient Alameddine en riant lorsqu’il repense à l’ouverture de son premier restaurant à Montréal en 2006. « C’est une expérience gastronomique unique qui vous fait encore plus apprécier votre vue. »

 

Déroulement

Si vous n’avez jamais vécu l’expérience d’un repas chez O.Noir ou Dark Table, la première chose que vous remarquerez est la différence avec un repas au restaurant habituel. Les invités sont d’abord accueillis dans un coin salon où ils font leurs choix à partir du menu. Lorsqu’ils sont prêts, un serveur aveugle ou malvoyant appelé guide vous guidera vers votre table dans une obscurité totale.

 

« Certaines personnes viennent pour notre menu, d’autres pour l’expérience, et d’autres encore à cause de l’aspect social de la chose », explique le copropriétaire et directeur général de O.Noir, à Montréal, Alejandro Martinez. « Cela vient chercher les gens de plusieurs manières très intéressantes — et nous travaillons très fort pour que notre nourriture soit excellente, nous ne comptons pas uniquement sur l’expérience dans le noir ; nous voulons que l’expérience culinaire soit aussi hors du commun. »

 

Lorsque vous aurez pris place à votre table, votre guide vous expliquera où trouver les choses qui sont sur votre table et comment vous rendre aux salles de bain (éclairées) au besoin, avec l’aide d’un guide. Les téléphones portables, montres et autres appareils pouvant produire de la lumière sont interdits dans la salle à manger.

 

Sans la vue, nos sens du toucher, du goût, de l’ouïe et de l’odorat sont intensifiés. Les convives sont même invités à manger avec leurs mains s’ils trouvent que les ustensiles deviennent encombrants.

 

« La nourriture est très liée à la vision, nous mangeons beaucoup avec nos yeux », explique M. Martinez. « Chez nous, vous avez donc la chance de participer à une expérience gastronomique totalement aveugle d’une durée de deux heures durant laquelle vous ne pouvez plus compter sur vos yeux et devez vous en remettre entièrement à votre palais. »

 

Offrir de l’emploi aux malvoyants

Les personnes malvoyantes et non voyantes font face à de réels défis, surtout lorsque l’on considère le fait qu’ils connaissent un taux de chômage de 70 % au Canada. Les établissements Dark Table et O.Noir emploient exclusivement des serveurs/guides malvoyants. Les cuisiniers, barmans et hôtesses sont voyants.

 

« Nous voulons leur démontrer qu’ils sont capables », confie Alameddine au sujet de l’embauche des guides/serveurs. « Ils doivent avoir la chance de travailler dans l’industrie de l’hospitalité, si c’est ce qu’ils souhaitent. »  

 

Martinez et Alameddine soulignent toutefois que bon nombre des personnes qui soumettent leur candidature pour devenir guides ne finissent pas la formation, car le travail de serveur nécessite de pouvoir travailler dans un environnement très dynamique, en plus de la force requise pour porter des plats parfois pesants, et une personnalité énergique qui est capable de s’adapter à une grande variété de clients qui se retrouvent hors de leur élément habituel.

 

« Nous nous efforçons sans arrêt de ne pas nous fier entièrement à l’expérience que nous offrons, mais également sur le fait que nos serveurs sont malvoyants », poursuit Martinez. « Nous sommes fiers de démontrer à tous nos pairs de l’industrie qu’une entreprise comme la nôtre peut fonctionner même en employant des personnes handicapées. »

 

Pour plus d’information sur l’embauche de personnes malvoyantes au Canada, visitez le site Web de l’Institut national canadien pour les aveugles.